Edition : TURQUIE-Istanbul
Rédacteur : Jérôme RIGAUDIAS
Retour page précédente Retour page d'accueil de cette édition Partager sur Facebook Contacter le rédacteur de cette édition Aller page suivante

Pianiste concertiste et professeur de piano à l'Ecole Francophone de Musique d'Istanbul,
en Turquie depuis 2005.


Jérôme RIGAUDIAS a commencé ses études de piano tardivement avec Jacqueline SECONDI, un professeur privé dont le talent lui a permis d’intégrer, l’année suivante, le dernier cycle du Conservatoire National de Région de Clermont-Ferrand.

Il y a obtenu ses prix de solfège, piano et musique de chambre dans les classes respectives de Jean-Marie BESNARD et Hélène DELAGE.

Il a travaillé ensuite pendant près de sept ans avec Laurent MARTIN, concertiste et pédagogue rigoureux, avec qui il a appliqué une méthode et des règles de travail qu’il utilise encore aujourd’hui. Parallèlement, Jérôme RIGAUDIAS a perfectionné sa technique auprès de différents professeurs issus du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, Svetlana EGANIAN, Serguei KOUZNETSOV, et a suivi les Master-class de Zinaïda IGNIATIEVA.

Jérôme RIGAUDIAS donne régulièrement des concerts tant en France qu’à l’étranger, en essayant de conserver un équilibre entre le récital et la musique de chambre.

Il s’est produit entre autres à Paris (Musée Carnavalet, Maison de l’Europe, Eglise des Billettes), à Lyon (dans le cadre des "Saisons Musicales")... et à l’étranger, à l'Englander House de San Francisco, à l'Alliance Française de Cracovie, au Teatro Di Documenti de Rome, où il est régulièrement invité...

Parallèlement à des concerts traditionnels – Concerto n° 2 de Rachmaninov, Concerto en fa de J.S. Bach sous la direction de Paul BILLARD, récital Brahms, ou, plus récemment, la Grande Sonate opus 33 (les Quatre Ages de la Vie), de l’énigmatique compositeur Charles-Valentin Alkan, etc. –, Jérôme RIGAUDIAS se produit également dans des lieux plus insolites : il a ainsi donné un concert pour les détenus dans l’enceinte d’une maison centrale, un autre sur le quai d’une gare ou encore à Naples dans un théâtre en cours de restauration.

En musique de chambre, Jérôme RIGAUDIAS a travaillé avec les violonistes Nina MELIKICHVILI, Youngmin LEE, Hélène CANTAT, Raphael AUBRY, et a donné de nombreux concerts avec le Trio IVERIA qu'il a fondé avec ses partenaires en 2000.

Parmi ses évènements marquants des dernières années :
Jérôme RIGAUDIAS se produit régulièrement depuis 2007 à Istanbul dans la toute nouvelle salle de spectacle de Notre Dame de Sion.
La même année, en Auvergne, il a interprété un programme Brahms, Chopin et Schubert, au bénéfice de l’association "Partage".
En 2008, il a joué à Izmir (Turquie) un programme de lieder post-romantiques avec la soprano Ece IDIL (Sibelius, Rachmaninov, Saint-Saëns), et a donné plusieurs récitals en soliste à Istanbul, notamment deux concerts en faveur de la fondation "Mor Cati" (lutte contre la violence domestique) : un récital Beethoven et un programme Debussy, avec l’artiste turque Sezen AKSU.
En 2009, il a donné une lecture d'un programme Yourcenar Chopin, avec l'actrice Serra YILMAZ.
En 2010, Jérôme RIGAUDIAS a donné une série de concerts à Istanbul, où il a joué entre autre la Sonate Opus 33 de Charles-Valentin Alkan, plusieurs programmes de musique de chambre ainsi qu'un récital s'articulant autour des auteurs russes du XXe siècle. Il a été également invité par l’Orchestre de Sion pour interprèter le Concerto n° 1 de Chostakovitch, et, en mars 2011, le Concerto en Ré mineur de Bach.

Outre ses activités de concertiste, Jérôme RIGAUDIAS enseigne le piano et la musique de chambre à l'Ecole Francophone de Musique d'Istanbul (EFMI).


"J'ai quitté Bruxelles en 2005, et suis parti m'installer, pour des raisons personnelles, à Istanbul.
J'avoue ne pas avoir envisagé auparavant faire ma vie professionnelle en Turquie, et pourtant, elle s'y est organisée tout naturellement.
A l'issu d'un récital que j'ai donné peu après mon arrivée, un poste de professeur de piano m'a été proposé à l'Ecole Francophone de Musique d'Istanbul (EFMI).
Dans le même temps, j'ai signé un contrat à l'année avec la salle de concert de Notre Dame de Sion, pour laquelle je donne plusieurs programmes par an (récital, concerto et musique de chambre).
Istanbul est une ville somptueuse, avec, à l'image de toutes les grandes métropoles, un côté trépidant. Ce qui pour moi la définirait le mieux, serait le chaos et l'extravagance, un mélange étonnant de Naples et de New York. Cela en fait une ville toute en contrastes, en perpétuelle effervescence… D'un point de vue de musicien, Istanbul offre de larges possibilités. Certes, l'aspect chaotique de la ville rend quelquefois hasardeuse l'élaboration de certains projets, mais il donne aussi le sentiment, très stimulant, du « tout est possible ».
Après avoir vécu à Paris, Rome, San Francisco et Bruxelles, je vis aujourd'hui à Istanbul, en constant émerveillement devant tous les attraits procurés par une ville qui semble refuser obstinément de « s'embourgeoiser »." - J.R.


Je souhaite remercier tous les musiciens qui m'ont aidé pour l'élaboration de cette édition, et tout particulièrement Ayse OZBEKLIGIL (Violon Solo de l'Orchestre Symphonique d'Etat d'Istanbul) et Tuncay YILMAZ (Violoniste concertiste, Soliste d'Etat du Ministère de la Culture Turc), pour leur efficacité, leur gentillesse et leur grande connaissance de la vie musicale en Turquie.



Analyses des visites
Aujourd'hui: 10 visites
Total des visites: 94850
Pays des visiteurs du jour: